Les enfants africains de nos jours vivent dans des conditions défavorables et subissent toutes les formes de criminalités et de violences dans les milieux d’éducation. Ces enfants ont les gorges serrées de douleur, ils n’ont nul part où aller. Voyons les différentes types de maltraitances que subissent les enfants :


– l’exploitation sexuelle: Ces enfants sont exploités par des gens soit par un membre de leur famille ou proche parent qui demande cet enfant de lui porter d’aides domestiques ou autres mais en réalité ces enfants sont plutôt exploités par des gens qui proposent à leur patronne des sous.

– abus de personnalité: les jeunes enfants sont exploités dans les champs de canne à sucre et autres. Ils déploient leurs énergies et qui ne récupèrent pas. Ce qui fait qu’il y a plus de morts infantiles.

– : la grève des années antérieurs a fait que certains ont quitté leurs enfants et ne sont plus revenus au pays par raison de la peur.
« chaque année au Togo, de nombreux  enfants sont interceptés aux frontières du pays, selon les statistiques du ministère de la Protection sociale. Dans des familles particulièrement démunies, des parents, prennent  10.000 à 20.000 FCFA (entre 15 et 20 Euros) confient leurs enfants à des «passeurs » qui affirment vouloir prendre en charge leur éducation. La réalité est toute autre. Ces enfants sont en fait « vendus » pour des sommes 10 fois supérieures à des patrons sans scrupules de grandes exploitations de cacao ou de canne à sucre, entre autre au Cameroun, au Gabon, en Côte d’Ivoire ou au Nigeria et d’autres pour la prostitution.
Cette situation est créée par l’abandon dans lequel se retrouvent les enfants orphelins, ou la situation d’extrême précarité des parents particulièrement démunis. L’avenir de ces enfants est obscurci par cette misère  à laquelle ils sont sujets.

Aidez ces enfants d’Afrique en devenant un parrain :
 

pour leur éducation

pour leur soins, leurs protection…etc.

Vous êtes alors ce trait de lumière qui éclairera leurs « pages noirs », et qui leur permettra d’espérer eux aussi un avenir meilleur  et  prospère.
Il faut rappeler que notre programme de parrainage nous a été inspiré par des actes de générosités particulières, que des volontaires sur nos camps chantiers ont posés envers des enfants vulnérables des villages où se déroulaient les chantiers.